La rage : maladie mortelle qui fait peur à tous les propriétaires de chien ou de chat mais qui pourtant a été éradiquée de la France depuis 2001. Cependant, quelques cas subsistent mais ne concernent que des individus qui ont été mordus à l’étranger.
Comment prévenir le virus de la rage ? Quels sont les symptômes de cette maladie chez nos animaux de compagnie ? Quels sont les risques pour l’Homme et les traitements ? JungleVet vous éclaire !

La rage : qu’est-ce-que c’est ?

La rage est une maladie virale mortelle dans 100% des cas. Elle touche le système nerveux central des mammifères à sang chaud (chiens, chats, furets, renards, chauve-souris …). En tant que maladie zoonose, elle peut donc tout à fait contaminer l’Homme, pour qui la maladie est également mortelle si elle n’est pas traitée avant l’apparition des symptômes du virus.

La rage est une maladie qui touche plus de 150 pays et territoires encore aujourd’hui, et qui provoque le décès d’une personne toutes les 9 minutes, notamment en Asie et en Afrique, soit 59 000 personnes par an.

Les chiens sont principalement à l’origine des cas mortels de rage humaine et représentent jusqu’à 99% des cas de transmission à l’Homme, notamment à cause de morsures.

En France, le dernier cas de rage a été recensé en 2019 : un homme est décédé à Limoges après avoir été mordu ou griffé par une chauve-souris contaminée.

Quels sont les symptômes de la rage chez le chien ou le chat ?

De prime abord, les symptômes ne sont pas spécifiques à la rage : fièvre, état de fatigue intense, vomissements et anorexie. En quelques jours, apparaissent des dysfonctionnements cérébraux, une perturbation de l’équilibre et de la coordination motrice (ataxie), une faiblesse musculaire, des difficultés pour respirer et avaler, une salivation excessive ainsi que de l’agressivité incontrôlée voir de l’automutilation.

La période d’incubation peut durer de plusieurs jours à plusieurs mois. Dès l’apparition des symptômes, la maladie est mortelle.

Si vous avez le moindre doute, consultez votre vétérinaire rapidement.

Quels sont les risques de la rage pour l’Homme ?

La maladie est constamment mortelle pour les animaux ainsi que pour l’Homme dès l’apparition des symptômes. Les signes sont variables : le virus provoque une encéphalite, c’est-à-dire une infection du cerveau, qui va provoquer des troubles du comportement tels que la perte d’équilibre, la perte de mémoire, de l’agressivité. Plus rarement, des troubles moteurs sont constatés comme un engourdissement des jambes, ou une difficulté pour s’exprimer.

Comment se transmet la rage ?

La rage étant une maladie virale, la transmission peut se faire par la salive : lors d’une morsure, une griffure ou lors d’un léchage sur une plaie ou une muqueuse.

Cependant, la rage ne se transmet pas par l’intermédiaire d’un objet léché par un animal infecté par exemple. L’incubation a une durée variable, entre 30 et 45 jours après la contamination.

Que faire si je pense que mon animal ou moi a la rage ?

La rage est une maladie légalement réputée contagieuse (MLRC) : chaque cas doit être déclaré aux autorités sanitaires à des fins statistiques.

Pour un cas de rage animale

Il vous faut contacter tout d’abord votre vétérinaire qui se chargera de contacter les services vétérinaires nationaux pour avis sur la méthode la plus appropriée de signaler un cas suspect ou confirmé. Suite à cela, les autorités vétérinaires envoient les informations au siège de l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) via le Système Mondial d’Information Zoosanitaire de l’OIE.

Pour un cas de rage humaine

Si vous avez été mordu ou griffé par un animal contaminé, la première chose à faire est de désinfecter la plaie à l’eau et au savon, puis rincer abondamment. Suite à cela, appliquer une solution antiseptique. Rendez-vous ensuite chez votre médecin traitant qui vérifiera votre vaccination contre le tétanos et vous vaccinera à nouveau si besoin et pourra vous prescrire une antibiothérapie. Il a pour consigne d’immédiatement prévenir le Ministère de la Santé et lui transmettre toutes les informations nécessaires dans les 24 heures. Isolez-vous et attendez des nouvelles de votre médecin.

Recommandations contre la rage

Il n’existe aucun traitement contre la rage. La prévention reste le seul moyen d’éviter la contamination.

Vous avez l’obligation de faire faire à votre chien ou votre chat un vaccin antirabique si vous souhaitez voyager à l’étranger, c’est ce que l’on appelle le passeport vaccinal. De plus, le virus de la rage est encore actif dans de nombreux pays en Asie, en Afrique (dont le Maghreb), en Europe Centrale, au Moyen-Orient ou en Amérique du Sud, la vaccination antirabique protégera donc la santé de votre animal.

Vous avez également la possibilité de vous faire vacciner contre la rage afin de ne prendre aucun risque en cas de contact avec des animaux lors de votre voyage. Si vous avez été mordu ou griffé par un animal contaminé et qu’aucun symptôme n’est encore apparu, il est possible de procéder à une vaccination post-exposition.

Décidée par le centre antirabique, elle doit être effectuée le plus rapidement possible après l’exposition et consiste en plusieurs injections intramusculaires réparties sur un mois, souvent très bien tolérées. Elle peut être associée à une injection d’anticorps antirabiques afin d’assurer une protection immédiate mais de courte durée.

Le prix moyen du vaccin antirabique pour l’Homme est de 40€. Pour les animaux domestiques, le montant est d’environ 45€.

La liberté des prix permet aux vétérinaires de choisir leur positionnement tarifaire. Pensez à comparer ! 

Voilà, vous savez tout pour vous protéger et protéger votre animal contre la rage !