De la fin du printemps jusqu’à la fin de l’automne nous devons traiter nos chiens et chats contre l’apparition des puces et tiques.
Ces parasites provoquent des démangeaisons et peuvent également envahir votre maison si vous ne traitez pas votre animal.

Comment repérer une puce ou une tique sur mon animal ?

Chien ou chat, il n’est pas si compliqué pour vous de détecter si votre animal est infesté, ou non. En inspectant soigneusement la base du poil, il est même possible de les apercevoir à l’œil nu. 

En effet, les puces se déplacent sur tout le corps, particulièrement sur les zones à risques telles que le dos, la croupe, ou encore la base de la queue. Éviter de vous mettre à la recherche sans fin d’une puce. Tenter plutôt d’observer les traces qu’elles pourraient laisser sur son passage. Si vous apercevez de nombreuses petites piqûres rosées, nul doute, elles sont présentes !
Vous pouvez aussi brosser l’animal à l’aide d’un peigne à dents serrées et analyser les résidus qui s’y trouvent. Si vous découvrez une fine pellicule noire, il s’agit sûrement de leurs déjections.

Contrairement aux puces, les tiques, elles, ne se déplacent pas. Elles mordent puis ne bougent plus. Elles favorisent généralement les zones avec peu de poils, où la peau est très fine, telles que les oreilles, le cou, ou le ventre. Il s’avère plus ou moins difficile d’en repérer une puisque leurs tailles dépendent de la quantité de sang absorbées. En caressant l’animal, il est malgré tout possible d’en sentir une, même si celle-ci s’avère être toute petite. Il s’agit tout simplement d’un long travail d’analyse.

Dangers des puces : la dermatite par Allergies aux Piqûres de Puces (DAPP).

Les puces prolifèrent rapidement et peuvent provoquer des allergies à votre chien ou votre chat. On appelle ça la Dermatite par Allergies aux Piqûres de Puces (DAPP). Le symptôme le plus net de la DAPP est le prurit, c’est-à-dire les fortes démangeaisons qu’elle provoque.

Chez le chat, les lésions se traduisent surtout par de petites croûtes sur le dos et le cou, la dermatite miliaire. Des dépilations importantes ou des plaies peuvent aussi apparaître.

Chez le chien, les puces se logent dans ce qu’on appelle le triangle dorso-lombaire (pointe au milieu du dos et base en région des fesses et de la queue), la face postérieure des cuisses et les flancs. La tête et les doigts sont rarement impliqués.
Le fait de se gratter et de se mordiller peut rendre le pelage terne et cassé, avec des dépilations diffuses, surtout en région lombaire. Des plaies douloureuses sont fréquentes sur les lombes et les cuisses des chiens à poils longs : on parle de dermatite Pyotraumatique.

Dangers des tiques

Les tiques sont plus dangereuses pour les maladies mortelles qu’elles transmettent, que par la quantité de sang qu’elles pompent à l’animal. La prévention contre ces parasites est donc primordiale pour la santé de votre compagnon. D’autant plus qu’il peut se révéler très délicat d’en enlever une ! Il ne faut surtout pas l’arracher, car la tête risquerait de rester à l’intérieur de la peau. Cela pourrait provoquer des infections, mais également de graves maladies, parfois mortelles.

On les trouve généralement autour des oreilles ou du cou mais elles peuvent aussi envahir l’ensemble du corps et également se fixer entre les doigts.

Parmi les maladies qu’elles transmettent on retrouve:

  • la piroplasmose, due à un microscopique parasite du sang que la tique inocule chez l’animal à la fin de son repas de sang. Ce phénomène entraîne la destruction des globules rouges, provoquant la libération d’un grand nombre de toxines, et entraînant jaunisse et insuffisance rénale. Non traitée, cette maladie peut entraîner la mort en seulement quelques jours.
  • L’ehrlichiose, autre maladie transmise par les tiques, présente des symptômes proches de ceux de la piroplasmose mais entraîne un décès encore plus rapide. L’ehrlichiose se rencontre principalement dans les régions du sud de la France. Il n’existe pas à ce jour de vaccin contre cette maladie. La prévention par traitements antiparasitaires est donc d’autant plus importante au printemps et à l’automne dans les régions concernées.
  • La borréliose ou maladie de Lyme, maladie assez rare qui provoque des douleurs articulaires intenses, de la fièvre et de l’abattement. Elle peut faire l’objet d’une vaccination.
    Dans les zones où elle sévit, c’est-à-dire le Nord-Est de la France, il peut être judicieux de demander conseil à un vétérinaire sur la nécessité de cette vaccination pour votre compagnon.

LE SAVIEZ-VOUS
L’insuffisance rénale provoquée par la maladie de Lyme peut être soignée par dialyse. si vous souhaitez plus de renseignements Nephraix propose un centre de dialyse.

Dangers pour l’homme

Les tiques peuvent représenter un réel danger pour nos animaux, mais aussi pour l’Homme. En effet, nous sommes nous aussi victimes des maladies qu’elles transmettent.

Nous pouvons attraper la maladie de Lyme. Elle présente les mêmes risques pour nous que pour le chien ou le chat. Mais il existe bien d’autres maladies encore : la fièvre du Colorado, la Tularémie, ou encore la fièvre pourprée des Montagnes Rocheuses, qui représente pour nous un tout aussi gros risque.

Malheureusement, il n’existe pas encore de traitement préventif contre ces affections. Toutefois, quelques gestes préventifs simples peuvent éviter une piqûre de tique. Lors d’une balade en forêt par exemple, pensez à vous couvrir les bras et les jambes, équipez-vous éventuellement d’un répulsif contre les insectes, évitez de vous aventurer dans les herbes hautes, surtout dans les régions à risque, et enfin, inspectez toutes les zones du corps dès votre retour.

Traitement des parasites externes

Soins préventifs : anti puces et tiques pour chiens et chats

Différentes méthodes existent pour éliminer ces parasites ou prévenir leurs apparitions. Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos solutions antiparasitaires pour chien et pour chat sur junglevet.

Les colliers antiparasitaires

Les colliers anti puces et tiques éliminent les parasites avant qu’ils ne mordent ou piquent l’animal. Ils sont très efficaces, car leur durée de vie s’étend sur plusieurs mois. Fini de traiter votre compagnon tous les mois !
De plus, cette méthode est simple d’utilisation, puisqu’il suffit d’installer le collier autour du cou du chien ou du chat. Attention, car ce choix peut représenter un risque pour l’Homme. En effet, les colliers contiennent un concentré de substances actives. En cas de contact prolongé et trop rapproché, des réactions allergiques peuvent survenir.

De nombreuses marques proposent ce type de produit, dont Scalibor pour chien ou Seresto pour chat et chien, reconnue pour leur efficacité.

Les pipettes antiparasitaires

Les pipettes antiparasitaires traitent votre compagnon sur une durée d’environ un mois. Il est donc nécessaire de renouveler l’opération mensuellement. Cette méthode infaillible est simple d’utilisation, mais demande un peu de précision. Il faut veiller à bien appliquer le médicament sur la peau, et non sur le poil.

Conseil Véto :
Attention ne jamais utiliser une pipette pour chien sur un chat la molécule perméthrine tue les chats

Différentes marques proposent ces pipettes pour lutter contre les tiques et les puces :

La vaccination dans certains cas

Malheureusement, il n’existe pas encore de vaccins protégeant nos animaux  de ces parasites. Cependant, il est possible de vacciner son chien contre deux maladies déjà citées ci-dessus. Il s’agit de la maladie de Lyme et de la Piroplasmose. Dans ce contexte, la vaccination est recommandée selon le mode de vie de l’animal, s’il fréquente régulièrement des milieux sauvages par exemple.

Les solutions de traitement de son habitat

De très bons sprays antiparasitaires sont conçus pour traiter l’environnement de l’animal, tel que son habitat. Il suffit de vaporiser le produit sur les zones concernées. Tout comme les shampoings, il est facilement possible de se procurer ce spray antiparasitaire pour habitat pour une vingtaine d’euros.

Soins curatifs : comment enlever les tiques et puces de votre animal ?

Les shampoings antiparasitaires

Ce traitement parasitaire curatif est nécessaire en cas d’apparition des puces ou tiques. Il est très facile d’utilisation puisqu’il suffit de mouiller le pelage puis d’appliquer le shampoing. Toutefois, l’opération devra être répétée plusieurs fois.

Sur JungleVet nos vétérinaires ont sélectionnés pour vous des shampoing antiparasitaire pour chat et chien ayant un bon rapport qualité/prix et reconnu sur le marché.

Crochet anti-tiques : comment enlever une tique ?

Attention, il ne faut surtout pas enlever la tique à la main. En agissant de la sorte, vous risquez de la presser. Celle-ci pourrait alors libérer certains agents infectieux qui par la suite, pourraient se propager dans la plaie. Pour faire disparaître correctement une tique, vous pouvez vous munir d’un crochet ou d’une pince anti-tiques.  Ces outils permettent d’ôter les parasites de l’épiderme de votre chien de manière efficace et indolore, sans nécessiter l’utilisation de produits chimiques ou de désinfectant. Cet accessoire est extrêmement efficace car il réduit considérablement le risque de transmission de maladie.

Peigne anti-puces : comment enlever les puces ?

Des peignes anti puces très fins existent pour les enlever, notamment le peigne à puces électronique de Eyenimal. Grâce à un courant électrostatique inoffensive non perceptible pour l’homme et l’animal, il tue instantanément les parasites sans être mené à utiliser des produits chimiques.

Traitement des parasites internes

Vermifuge

Outre le fait d’être pénible, une grosse infestation de puces peut amener à de lourdes conséquences pour la santé de l’animal. En effet, les puces transportent le fameux vers solitaire. Si votre chien ou votre chat en avale une, il est possible que les oeufs de vers solitaire se développent dans l’intestin et créent ainsi des vers intestinaux.
C’est pour cette raison qu’il est très important de faire vermifuger votre animal pour prévenir l’apparition de ces vers.

Les comprimés anti puces

Il existe deux types de comprimés anti puces : les curatifs, et les préventifs. Ils contiennent certaines substances qui permettent d’attaquer les parasites depuis le sang.

Les comprimés curatifs éradiquent les puces en quelques minutes à peine. Veillez néanmoins à bien traiter son habitat ou les parasites pourraient vite refaire leur apparition.

Les comprimés préventifs, eux, sont utilisés en prévention. Le comprimé se propage dans l’organisme plusieurs semaines après sa prise. Ainsi, les nouvelles puces meurent en seulement quelques heures après avoir tenté de se nourrir.

A quel moment traiter son animal ?

Vous l’aurez compris, la présence de parasites n’est pas sans danger pour nos compagnons. Certains symptômes , tels que les démangeaisons sont visibles mais ils ne sont pas propres à cette infestation. Il est donc primordial d’agir dès leurs apparitions.

Généralement il surtout être vigilant de la fin du printemps jusqu’à la fin de l’automne Mais les hivers doux et une amélioration de la résistance des parasites les ont fait ont fait proliférer. Sachez qu’il faut maintenant poursuivre le traitement toute l’année !

Conseils véto : les erreurs à ne pas faire

  • Il ne faut surtout pas utiliser un antiparasitaire pour chat sur chien, et inversement. Certains d’entre eux contiennent des substances, telle que la perméthrine pour le chien, particulièrement adaptées à chacune de leur espèce. Prescrire un antiparasitaire contenant de la perméthrine à un chat par exemple pourrait causer chez lui des troubles neurologiques pouvant aller jusqu’à la mort.
  • N’hésitez pas à peser votre animal pour connaître les quantités recommandées sur le mode d’emploi. Beaucoup ont tendance à lésiner sur les doses, ce qui rend le traitement inefficace. Attention à ne pas surdoser non plus. Cela pourrait représenter un danger pour le chien ou le chat.
  • Dommage, mais il ne suffit pas d’une fois pour traiter votre animal à vie contre les parasites. Il sera nécessaire de renouveler chaque traitement, quel qu’il soit : chaque mois pour les comprimés et pipettes, chaque trimestre pour certains comprimés, tous les six mois pour les colliers, etc.
  • Vous êtes très souvent amenés à être en contact avec votre animal. Lors de petits moments de caresses, vous pouvez en profiter pour regarder son pelage. La prévention commence par une inspection régulière et minutieuse de l’animal.
  • Les puces se propagent à grande vitesse. Si vous avez d’autres animaux, pensez à tous les traiter, ou ce périple sera sans fin.